La SLRB met son site Ariane à disposition pour l’hébergement temporaire de 1500 réfugiés ukrainiens

15/03/2022
Corps du texte

Dans le cadre de la mobilisation bruxelloise pour venir en aide aux réfugiés ukrainiens, la SLRB a décidé de mettre à disposition son site Ariane 7 pour l’hébergement temporaire de réfugiés ukrainiens. Ceux-ci pourront rester quelques nuits au sein de ce centre transitoire, le temps que FEDASIL les redirige vers un logement adapté. Les premiers réfugiés s’y installent ce mercredi 16 mars.

La mise en place de cette solution d’occupation temporaire a été réalisée en étroite concertation avec le Centre de Crise National, FEDASIL, la Croix Rouge, la protection civile et la commune de Woluwe-Saint-Lambert. L’aménagement est en cours de finalisation : 1500 lits ont été fournis tandis que l’ancien propriétaire des lieux, la société Engie, a fait don de matériel pour meubler le bâtiment qui est actuellement en attente de travaux pour être réhabilité en logements sociaux individuels.

"Le site Ariane a été récemment acquis par la SLRB dans le but d’y développer un projet mixte de reconversion d’anciens bureaux en logements à finalité sociale. Dans l’attente du lancement des travaux, j’ai toujours plaidé pour qu’une occupation temporaire y soit organisée. La crise humanitaire que nous traversons est sans précédent et les capacités d’accueil insuffisantes, je me réjouis donc que ce bâtiment, aujourd’hui aux mains du public, puisse apporter sa pierre à l’édifice : accueillir, fournir un toit et prendre en charge les victimes de guerre ukrainiennes, auxquelles j’exprime ma plus grande solidarité", précise la secrétaire d’Etat au Logement Nawal Ben Hamou.

Bieke Comer, présidente de la SLRB, est fière de la solidarité qui se crée en Région de Bruxelles-Capitale : "Engie qui nous propose du matériel gratuitement, les SISP qui cherchent à aider en proposant des logements, la commune de Woluwe-Saint-Lambert qui nous accompagne dans la mise à disposition du bâtiment Ariane… Nous sommes fiers, à la SLRB et dans le secteur du logement social, de pouvoir contribuer, à notre façon, à cet élan commun de solidarité."

Yves Lemmens, directeur général de la SLRB, est convaincu que la SLRB a un rôle à jouer à son échelle dans cette situation : "Nous sommes prêts à accueillir les réfugiés ukrainiens, car le droit au logement est un droit fondamental. Et ensemble avec le secteur du logement social, nous voulons apporter notre contribution à l’effort d’accueil des Ukrainiens. C’est pour cela que nous mettons à disposition ce bâtiment Ariane en attente de travaux, libérant 1500 lits, et que plusieurs SISP souhaitent se porter volontaires pour aider également."

Pour Jean-François Hoffelt, Directeur de l’Association du logement social (ALS) et Isabelle Quoilin, de la Fédération des Sociétés Coopératives à Bruxelles (FESOCOLAB) : "Il est indispensable de contribuer à la solidarité affichée par l’ensemble du secteur face au drame vécu par la population ukrainienne. La FESOCOLAB et l’ALS invitent en ce sens leurs membres à examiner toutes les possibilités d’occupations temporaires de logements en attente de travaux dès lors qu’elles existent au sein de leurs parcs locatifs respectifs."

Projet/Chantier
Back to top