Lancement du chantier Général Jacques : l’économie circulaire au centre des rénovations

Rénovation
19/09/2023

Le chantier du projet Général Jacques, situé au 202 sur le boulevard du même nom à Ixelles, a débuté mi-septembre.

Début des années 60, ce bâtiment a été conçu comme un immeuble de logements comprenant 61 appartements pour les gendarmes « mariés » : 5 appartements 3 chambres, et 56 appartements 2 chambres. Depuis cette époque, l’immeuble n’a pas subi de rénovation importante.

Aujourd’hui, la rénovation du bâtiment vise à prolonger sa durée de vie d’au moins 50 à 60 ans, en rénovant durablement les composants et en remplaçant les composants trop obsolètes. Le bâtiment restera affecté au logement et la typologie est actualisée par l’augmentation des espaces extérieurs privatifs, l’isolation et l’ouverture de la cuisine vers le séjour.

Le travail plus conséquent sur les espaces communs, comme le jardin, le parking en sous-sol, la cour anglaise ou le local communautaire vise à offrir aux occupants des espaces de rencontre tout en favorisant les mobilités douces.  

Le projet ambitionne de garantir une accessibilité améliorée dans les limites permises par la rénovation. 3 logements adaptés PMR seront créés au rez-de-chaussée.

L’économie circulaire, le cœur du chantier

Ces logements sociaux, gérés par la SISP BinHôme, sont remis à neuf via une démarche à objectif durable : l’économie circulaire. Cette construction à rénover possède en effet une quantité de matériaux qui pourraient être réutilisés au vu de leur qualité. Un inventaire des matériaux du site pouvant être réemployé a été dressé en amont de l’étude du projet. Il est important pour la SLRB de favoriser le réemploi et la rénovation de matériaux dans le cadre des travaux prévus. Ceci permettra de diminuer le coût de certains postes ou au moins d'améliorer la qualité des matériaux pour un coût similaire, tout en s’inscrivant dans une démarche d’économie circulaire. L’objectif a donc été de valoriser l’existant par la préservation maximale des composants du bâtiment. Pour les nouvelles parties, utiliser des matériaux issus de ressources renouvelables, de réemploi, très durables ou à faible impact environnemental. Le projet vise avant tout à préserver la majorité des composants actuels en maintenant la distribution et les typologies d’appartement. Ensuite, un travail minutieux de choix entre restauration, rénovation ou maintenance a été fait, en priorisant les travaux ayant le moins d’impact environnemental, mais le plus d’impact architectural. L’objectif ici est d’adapter le bâtiment aux standards et normes actuelles et aux ambitions environnementales (énergie, mobilité, gestion des eaux, biodiversité, inclusivité) tout en limitant au maximum l’impact des travaux sur l’environnement, les ressources, les transports, les déchets.

Le projet a été imaginé par les bureaux d’architectures Karbon et Label.

Back to top