Les Anges de Vincent Glowinski font leur apparition dans les Marolles

101e%

Au cours de l’été, l’artiste de street art réputé Vincent Glowinski a donné sa forme finale à sa fresque intitulée ‘Anges’ situé sur le pignon Nord-Ouest d’un immeuble de logements sociaux situé dans le quartier Brigittines. Ce projet artistique a été commandité et coordonné par le programme 101e% de la SLRB pour le compte du Logement Bruxellois. C’est un processus participatif actif avec les 150 locataires et les habitants du quartier qui a contribué à la conception du dessin de la fresque.

De la fresque illicite à l’œuvre d’art public : toute une histoire…

Ce projet mené sur une période de plusieurs années est un véritable récit évoluant d’une initiative personnelle et spontanée, à une œuvre publique commanditée.

En 2009, une première fresque était apparue sur le pignon de l’immeuble représentant un homme-serpent. En 2014, elle fut recouverte par des panneaux d’isolation. En 2017, lors de l’appel à projets du 101e%, l’apparition d’un homme pendu inspiré d’un tableau de Jan de Baen, suscita la polémique.

Après que Vincent Glowinski, associé à Entropie Production, ait remporté l’appel à projets du 101e%, la fresque a évolué au fil du temps. En juin 2019, l’artiste transforme la fresque sur le pignon en chrysalide, symbole du projet en devenir. Les strates se sont succédées laissant chacune des traces participant de l’œuvre finale : un immense ange protecteur surplombant le pignon.

Un processus participatif à l’œuvre entre l’artiste, un lieu et les habitants

Un processus participatif impliquant les habitants du quartier a nourri la réflexion de l’artiste pour la réalisation de l’œuvre par étapes. Les habitants sont eux aussi devenus acteurs du projet.

Le quartier des Marolles jouissant d’un tissu associatif riche, l’artiste décide en effet de se greffer aux initiatives et évènements proposés pour aller à la rencontre des habitants du site via divers médias ; des performances, une résidence artistique, des visites du quartier, des ateliers de dessins, ...

En septembre 2018, pour la fête du contrat de quartier Jonction, Vincent Glowinski propose aux habitants une initiation au dispositif « Human brush ». Les ateliers hebdomadaires ont lieu dans la chapelle des Brigittines et s’achèvent avec une performance participative sur la dalle au bas des logements.

Du pignon à la dalle, la Ville de Bruxelles prend le relais

Particularité du pignon, il n’est pas visible des habitants eux-mêmes lorsqu’ils se trouvent dans l’immeuble. Aussi l’artiste a créé, avec les enfants du quartier, un grand dessin sur la dalle située au bas de l’immeuble et visible par tous les habitants depuis la fenêtre de leur logement.

Et pour que ce projet perdure dans le temps, l’idée a émergé de réaliser une intervention pérenne. Ce projet sera réalisé au moyen d’un calepinage spécifique de briques en terre cuite. Il s’inscrit dans les travaux de réaménagement et d’embellissement de l’espace public entourant l’immeuble, menés dans le cadre du contrat de quartier « Jonction » de la Ville de Bruxelles. Une belle collaboration entre artiste et pouvoirs publics (la SLRB, Le Logement Bruxellois, la Ville de Bruxelles) qui ont signé ensemble une convention à cet effet.
Le 101e% de la SLRB passe le relais à la Ville. Ainsi l’histoire se poursuit…

La fresque ‘Anges’ sur le pignon de l’immeuble situé rue des Visitandines 1 et 3 à 1000 Bruxelles est visible depuis la rue et depuis le train.