Jean Van Leda raconte en peinture l'histoire d'un duc français et des cafés bruxellois

Contour

L’artiste anderlechtois Jean van Leda vit sur le site de Moortebeek depuis 37 ans, d’abord dans un appartement, maintenant dans une maison confortable avec un grand jardin agréable où il fait très calme. Et il y est très bien entouré : il vit là parmi ses impressionnantes peintures, l’œuvre de sa vie. Ses œuvres d’art sont largement basées sur la vie mouvementée et mystérieuse de Louis de Rouvroy, Duc de Saint-Simon sous le règne de Louis XIV.

Jean est passionné par l’histoire de France et par des intérieurs extraordinaires. Bien que l’artiste ait voyagé partout en Europe, il n’a pas eu besoin de chercher loin pour trouver de l’inspiration. Il a peint le Cirio, la Mort Subite et le Falstaff parmi d’autres brasseries et on retrouve dans ses oeuvres également les nombreuses églises de Bruxelles et la Monnaie.

Parmi son travail le plus récent, on retrouve une trentaine d’aquarelles érotiques. « Quand je peignais, je vivais dans mon propre monde, inconscient de l’environnement qui m’entourait. »

Jean parle au passé, car il a arrêté de peindre en 2019. « L’inspiration et l’envie de créer m’ont quitté. J’ai 94 ans et je laisse le travail derrière moi maintenant. Je me suis fait une raison et désormais, je vis de mes pensées ».